Le Pollen, poussière de vie de l’apithérapie

  1. Le Pollen en quelques mots
  2. À travers les âges
  3. Le Pollen et vous : quel usage ?
  4. En détails
  5. Quelques recommandations
  6. Produits contenant du Pollen

Le Pollen en quelques mots

PollenLe Pollen, « poussière » en grec, est avant tout l’élément mâle qui permet la reproduction des végétaux chez les plantes à graines. Butiné au gré des différents paysages naturels ou façonnés par l’humain, il offre par conséquent des visages très divers tant dans sa composition que dans la couleur de la pelote. Il constitue la nourriture de base de la ruche, aux côtés du miel et de la gelée royale. Il ne s’agit par ailleurs pas tout à fait d’un élément purement végétal puisqu’après avoir butiné les étamines, l’abeille les mêle à de la salive ou du nectar afin de confectionner de petites pelotes pendant le vol. À son retour à la ruche, le Pollen est « filtré » par l’apiculteur/trice qui prend soin de ne pas en prélever trop afin de maintenir une ruche en pleine santé. Sur une journée, une ruche peut récolter 50.000 pelotes dont seulement 20% seront destinées à l’humain. Le Pollen est ensuite trié et vendu sans autre transformation.

À travers les âges

L’exploitation opportuniste ou organisée du travail des abeilles est particulièrement ancienne. Au Néolithique déjà, l’humain pratiquait la cueillette du miel. Il a ensuite très vite domestiqué une certaine espèce d’abeille, apis mellifera, afin de se fournir en miel, en cire, en propolis, en gelée royale et plus récemment en Pollen. En Égypte ancienne, l’abeille était considérée comme née des larmes de Rê et l’on retrouve toutes sortes de traitements médicaux basés sur l’apithérapie dans les papyrus. En Grèce, Hippocrate pensait que le pollen contribuait à maintenir la longévité. Une bonne partie du monde Antique utilisait le pollen frais pour ses propriétés curatives ou comme complément alimentaire. Des pays ou régions disposant d’une vieille tradition apicole, la consommation du Pollen est souvent associée à celle du miel de façon quotidienne.

Le Pollen et vous : quel usage ?

  • Régule le transit
  • Équilibre le métabolisme
  • Redonne du tonusPollen
  • Ravive l’éclat de la peau, des cheveux et des ongles
  • Limite les effets du vieillissement
  • Renforce les défenses immunitaires

En détails

Le Pollen est constitué de glucides (30 à 50 %), de protéines (15 à 30 %), de lipides (1 à 10 %). On y trouve également des acides aminés essentiels, des enzymes, des vitamines (A, B1, B2, B3, B6, B12, acide folique ou B9, acide pantothénique ou B5, biotine ou vitamine B7, C, D, E, F, H, K, PP et la rutine ou vitamine P) et des minéraux (fer, potassium, calcium, zinc, magnésium, sélénium, phosphore). Source de fibres (12%), il contient aussi des antioxydants (polyphénols, caroténoïdes), des oligoéléments, des vitamines, des probiotiques et des phytostérols.

Tous ces éléments lui ont forgé une solide réputation de complément alimentaire « star » aux nombreuses propriétés : revitalisant, équilibrant, reminéralisant, allié du foie, limitateur du vieillissement, des bouffées de chaleur, des inflammations de la prostate… les indications sont infinies mais dépendent beaucoup de la qualité et de la fraîcheur du produit.

Quelques recommandations

La consommation du Pollen peut se faire tout au long de l’année mais elle est particulièrement recommandée aux changements de saisons.
On distingue le Pollen transporté par le vent (anémophile) de celui récolté par les abeilles (entomophile). Bien que le second soit moins allergisant que le premier, il est néanmoins recommandé aux personnes sujettes à des réactions allergiques d’éviter ce type de produit. Il peut toutefois être consommé de façon régulière afin de limiter l’impact des allergies, sous contrôle médical évidemment.

Produits contenant du Pollen

BeePollen

Partager ce message



← Message plus ancien Message plus récent →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.