Le Noni, élixir de vie, en toute simplicité !

  1. Le Noni en quelques mots
  2. À travers les âges
  3. Le Noni et vous : quel usage ?
  4. En détails
  5. Quelques recommandations
  6. Nos produits contenant du Noni

Le Noni en quelques mots

noni morinda

On a souvent l’image de ces immenses noix de coco flottant à travers le Pacifique et permettant la dissémination du palmier à travers les îles dispersées dans l’immensité océanique. Il semble que les graines de noni aient les mêmes propriétés, ce qui explique leur large diffusion. Appelé pomme-chien, mûre indienne ou arbre à fromage, Morinda Citrifolia de son nom scientifique, le nono pousse à l’état naturel en Inde, en Australie et en Polynésie, et produit un fruit dont le jus est commercialisé sous le nom de noni. Vert clair, avec une forme de tubercule, ce fruit à la chair blanchâtre et gélatineuse dispense une odeur de fromage en décomposition, heureusement absente des jus et poudres proposés à la vente. Résistant aux moisissures, le noni a développé des qualités de résistance aux différentes attaques qui expliquent probablement ses qualités nutritionnelles et curatives.

À travers les âges

    L’usage ancestral du noni, à l’état sauvage puis cultivé, est attesté dans les cultures polynésiennes et dans la médecine ayurvédique qui utilisaient toutes les parties de la plante. Découvert par les occidentaux lors des explorations de James Cook, il faut attendre la Seconde Guerre Mondiale pour que le botaniste français Paul Pétard, officier-pharmacien des troupes coloniales à l'hôpital de Papeete, se passionne pour la flore polynésienne. Il décrit leurs propriétés pharmaceutiques de manière détaillée et y fait une large place au noni.

    Dans tout le Pacifique, les populations utilisent le noni pour soigner différents maux, parmi lesquels on retrouve par exemple (liste non exhaustive !) :

    - Caraïbes : fièvre, fracture
    - Inde : fatigue, fièvre
    - Indonésie : laxatif, goutte
    - Polynésie : acné, tumeurs
    - Philippines : parasitose, troubles menstruels, blessures
    - Malaisie : bronches encombrées, problèmes urinaires, troubles menstruels

    À l’aube des années 90, le noni connaît un regain d’intérêt et ses qualités proches de la panacée lui valent alors un essor commercial important dans la zone pacifique ou en Floride. Au début des années 2000, le bio commence à s’imposer chez certaines marques et notamment à Tahiti ou au Myanmar.

    Le Noni et vous : quel usage ?

      À moins que vous ne partiez en randonnée avec une bouteille de jus de noni ou que vous habitiez à Tahiti, il est peu probable que vous utilisiez le noni comme cicatrisant pour vos petits bobos du quotidien. Parmi ses nombreux bienfaits, vous pourriez par contre apprécier ses qualités suivantes :

      • Rééquilibrage de l’organisme (humeur, menstruations)
      • Régulation de l’hypertension
      • Apaisement des douleurs articulairesnoni nono
      • Renforcement de l’organisme dans le cadre d’un cancer
      • Lutte contre les infections de tout type (virale, bactérienne, fongique)
      • Contribution au bien-être général (sommeil plus régulier, tonus,…)
      De manière générale, le noni séduit avant tout pour ses qualités antioxydantes et antimicrobiennes.

        En détails

          Si l’on regarde la quarantaine de remèdes traditionnels utilisés par les pays où le noni pousse à l’état naturel, on voit que le fruit est utilisé pour ses propriétés emménagogue, les feuilles comme vulnéraires et l’écorce comme fébrifuge. Le noni contient des vitamines B, C, E et K, des minéraux et des oligo-éléments, des antioxydants (bioflavonoïdes) et des polysaccharides.

          Des études récentes détaillent plus précisément les principes actifs que l’on retrouve dans le noni et mettent notamment l’accent sur la xéronine, découverte par le Dr. Ralph Heinicke en 1972 à l’Université d’Hawaii. Cette hormone serait produite dans le corps après ingestion du fruit et aurait un effet harmonisant sur l’ensemble de l’organisme et constituerait un allié de choix dans la lutte contre le cancer. Des propriétés analgésiques sont également mises en avant dans certaines études.

          Quelques recommandations

            Une dose quotidienne de 30ml est recommandée, notamment pour les personnes sensibles du foie. Pour les personnes enceintes, bénéficiant d’un traitement longue durée ou devant subir une intervention chirurgicale, un avis médical est recommandé. Il est déconseillé d’associer le noni avec des boissons excitantes (thé, café, alcool) qui pourraient réduire son effet.

            Produits contenant du Noni

             

            nonifit gold jusnonicap

             


            Partager ce message



            ← Message plus ancien Message plus récent →


            Laisser un commentaire

            Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.